samedi 27 mai 2017

Jamais plus ; Colleen HOOVER.

Édition : Hugo Roman
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 11/05/2017
Pages : 402

Jamais plus
Colleen HOOVER.



Résumé.

Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. 

Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?
Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence.

Est-ce que l'amour peut tout excuser ?















Je remercie les éditions Hugo&Cie ainsi que la collection New Romance pour l'envoi de ce roman.

« Jamais plus » nous raconte l’histoire bouleversante de Lily, une jeune femme qui a vécu une enfance difficile. Son père battait sa mère sans aucune raison, s’en prenant toujours à elle lorsque Lily n’était pas censée être là. Mais elle savait, elle entendait et parfois même elle s’interposait entre sa mère et lui pour qu’il arrête. Perdue et se sentant seule, elle arrive à trouver du soutien en la personne d’Atlas, un jeune SDF qui a trouvé refuge dans la maison juste en face d’elle.
Bien des années plus tard, alors que son père est décédé et qu’elle n’a plus de nouvelles d’Atlas, Lily part s’installer à Boston. Là-bas, elle va y réaliser l’un de ses rêves : ouvrir une boutique de fleurs. Elle va également y faire la rencontre d’un homme en internat de neurochirurgie, Ryle.
Tout semble lui réussir, mais son avenir est plus sombre que ce qu’elle pourrait imaginer..

Si vous n’avez pas lu de Colleen HOOVER, il faut que vous remédiez à cela.
Si vous avez déjà lu l’un de ses livres, vous savez le talent qu’a cette femme à nous projeter dans des récits durs, poignants, beaux et tristes à la fois. 
Ce livre est différent des autres. Plus sombre, plus triste, plus horrible, plus vrai. J’en ai encore les tripes retournées et il va m’être difficile de pouvoir choisir les bons moments pour parler de ce livre.

Toute la narration de « Jamais plus » se fait à la première personne, du point de vue de Lily. 
Nous suivons sa vie d’adulte qui est d’apparence simple et joyeuse. Elle a des objectifs comme tout le monde, des envies comme tout le monde et tout nous semble trop parfait.
Il y a des flash-backs emmenés par la lecture qu’elle fait de son journal intime qu’elle tenait lorsqu’elle avait quinze ans. A partir de ces retours dans le passé, tout nous explose en pleine figure.

Ce n’est pas un secret, puisque c’est clairement annoncé dans le résumé. Le thème de la violence conjugale a une place importante dans tout le récit.
Lorsque nous lisons les passages du journal intime de Lily, quand elle raconte ce que subit sa mère, les réactions de son père, c’est tout simplement dur. Le fait que Lily, alors âgée de quinze ans, s’en veuille de ne jamais faire quelque chose pour arrêter cette situation mis-à-part intervenir elle-même, est comme un pincement au coeur. En parler encore me met les larmes aux yeux. Toutes ces scènes sont d’une incroyable froideur, d’une terrible dureté. 

Heureusement, en opposition à cela il y a les instants volés avec Atlas. 
C’est un élève de son lycée, SDF qui vit clandestinement dans la maison abandonnée en face de celle de Lily. En découvrant la situation, elle tente de l’aider et une amitié inattendue va naître. Tous ces petits instants de bonheur sont tendres et tranchent avec la dureté de la vie. Atlas n’a personne sur qui se reposer et ne profite pas de tout le confort d’une vraie maison.
Dès les premiers instants, je suis tombée amoureuse d’Atlas, de ce jeune homme faible, fragile, dépendant de sa lumière qu’est Lily. Il est également un soutien pour elle et l’on sait dès leurs premiers échanges que toute sa vie il fera tout pour elle. Pour la remercier, par respect, par amour.

Une bonne partie du récit nous met dans une situation un peu ambiguë. On ne sait pas vraiment où veut en venir Colleen HOOVER, ni où elle veut nous mener. Pourquoi suit-on la Lily de vingt-cinq ans ? Pourquoi les retours dans le passé sont-ils si succincts ? Qu’est-il arrivé à Lily étant petite ? Et le pire : va-t-il lui arriver quelque chose dans le présent ?
On se pose une montagne de questions, on cogite énormément et l’on s’attarde sur beaucoup de détails, pensant détenir une clé qui va nous permettre de deviner où l’histoire va nous mener. 
Alors oui, soyons honnêtes, on s’en doute quand même. Par contre, on n’ose pas y croire. Jusqu’au dernier moment, je me suis dit que ce n’était pas possible, que je me trompais. J’étais dans le dénis, comme Lily et c’était compliqué pour moi d’accepter la situation.

Heureusement, dans tout ça, les personnages secondaires sont une véritable source de lumière pour cette histoire. J’ai d’ailleurs énormément apprécié Allysa et son mari Marshall qui m’ont fait vraiment rire. Ils apaisaient la situation et rendaient cette histoire plus lumineuse.

La fin est quant à elle poignante. 
Tous les choix que va faire Lily, tous ses questionnements, toutes ses interrogations sont retranscrits à merveille. Tout semblait logique.
L’épilogue quant à lui répond à nos ultimes questions, ne nous laissant pas dans le brouillard quant au futur de nos personnages. Pour une fois, il a une place légitime et bienvenue.
Quant à la note de l’auteur.. J’en ai le coeur brisé. Après avoir lu cette histoire, elle nous explique pourquoi elle l’a écrite et c’est avec des larmes pleins les yeux que j’ai refermé ce livre.




En conclusion, « Jamais plus » est un livre bouleversant, dramatique, qui ne laissera personne indifférent. Colleen HOOVER a pris des risques en nous livrant cette histoire beaucoup plus sombre que ses écrits habituels, mais aussi plus personnelle. Même si l’histoire pointe du doigt beaucoup plus d’éléments négatifs que positifs, j’en ressors conquise, incroyablement émue et changée. Alors que vous aimez ou pas, vous ne pourrez pas rester de marbre face à cette histoire.






Un livre à lire absolument.









Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...