jeudi 3 août 2017

The Player ; Vi KEELAND.

Édition : City Editions
          Collection Eden.
Prix : 17,50 €
Sortie : 01/09/2016
Pages : 318
Ebook : Oui - 12,99 

The Player
Vi KEELAND.



Résumé.

La première fois que Delilah rencontre Brody Easton, c’est dans un vestiaire. La jeune femme est journaliste sportive et, pour sa première interview, elle a décroché le gros lot. Brody, le célèbre footballeur est prêt à tout dévoiler, au sens littéral : lorsque Delilah lui pose sa première question, il laisse tomber la serviette nouée autour des reins ! Heu… 

Brody est arrogant, macho, insupportable, il n’a vraiment pas grand-chose pour lui à part sa gueule d’ange et son corps parfait. Delilah ne veut en aucun cas sortir avec un type qui veut juste se payer un peu de bon temps. 

Mais la jeune femme va vite comprendre que rien n’est simple. Comment résister à un homme qui la désire tellement ? Quelle est cette blessure secrète qu’elle perçoit derrière le masque du séducteur ? Et pourquoi une seule nuit ne suffit pas au jeune homme ?















« The Player » met en scène Delilah, une journaliste sportive qui suit de très près les tournois de football américain. 
Lors d’une fameuse ‘interview vestiaire’ qui consiste à aller interviewer les joueurs à la fin du match dans les vestiaires, elle décide d’aller recueillir les impressions du joueur star de l’équipe : Brody Easton. 
Ce dernier, beau comme un dieu, l’accueille en serviette de bain.. Mais lorsque la caméra commencer à filmer cet entretien, il décide de faire rager Delilah en faisant tomber la serviette par terre. Cette dernière, choquée de le voir tout nu, n’en perd pas ses moyens et décide qu’elle devra lui rendre la monnaie de sa pièce.
Brody, quant à lui, veut tout faire pour passer une nuit avec la jeune et belle journaliste, mais cette dernière ne lui facilite pas la tâche.
Delilah va-t-elle succomber au charme de ce joueur fougueux et mystérieux ?

Cette romance a été mise en avant dans beaucoup de blogs depuis sa parution et j’étais vraiment ravie d’avoir un peu de temps devant moi pour la sortir de ma vertigineuse PAL.

Cette romance sportive est loin des premières impressions que l’on pourrait se faire en commençant ce livre.
Le début rassemble un bon nombre de clichés, ce qui a eu pour effet de m’agacer très rapidement. De plus, j’ai trouvé que la temporalité en ce début de récit était mal gérée, que tout allait trop vite pour que cela soit vraiment crédible. 

Heureusement, passés les premiers chapitres, on se rend compte que Vi KEELAND n’avait pas prévu uniquement une romance entre un joueur orgueilleux et une journaliste têtue.
Ces deux personnages cachent bien leur jeu et l’on se rend compte que l’histoire sera bien plus profonde que ce que l’on peut s’imaginer en lisant le résumé.
Ils cachent chacun leur part sombre, leur passé, qui fait qu’ils sont ce qu’ils sont au moment de leur rencontre. Elle, elle ne veut qu’une relation sérieuse. Lui, il ne souhaite qu’un coup d’un soir. Pourtant, au fur et à mesure des pages, les rôles vont finir par s’intervertir, de manière très discrète, à tel point que même le lecteur va en être surpris.
J’ai beaucoup aimé la finesse avec laquelle arrive Vi KEELAND à créer ce retournement de situation.

L’univers du football américain est présent, sans qu’il nous étouffe. 
L’auteur arrive parfaitement à nous plonger dans ce monde sportif que l’on peut ne pas forcément connaître et cela donne du piment au récit. 

Les chapitres alternent entre les points de vue de Delilah et de Brody. De ce fait, nous sommes vraiment dans les pensées, mais aussi les envies et les doutes des personnages. 
J’ai par contre était un peu dérangée par cette alternance dans les premiers chapitres. En effet, la plupart de ceux du point de vue de Brody le mettent en scène alors qu’il rend visite à un personnage avec qui il a un passé commun. Or, nous en apprenons plus à ce sujet que plus loin dans le livre, ce qui fait que l’on peut se sentir perdus pendant ces chapitres. J’ai trouvé cela un peu maladroit de la part de l’auteur. Elle aurait pu sauter ces chapitres ou nous donner plus d’informations pour ne pas nous laisser le sentiment d’avoir oublié de lire quelque chose.. Alors que l’on est juste au début du livre.
Il y a également des chapitres du point de vue d’un autre personnage, dont je tairai le nom pour que vous ayez la surprise. Sachez que ces chapitres m’ont autant donné envie d’étriper ce personnage mystère, que de lui faire des câlins. Jusqu’au bout ce protagoniste aura réussi à me faire passer d’une émotion à une autre.

La romance est plus mignonne que ce que j’aurais pu imaginer. 
Je m’attendais à une relation intense et très charnelle, mais finalement les scènes intimes ne sont pas trop nombreuses dans le livre. 

La fin est vraiment belle et tendre.
L’épilogue rend cette histoire plus humaine et m’a mis du baume au coeur au moment de laisser ces personnages.




En conclusion, « The player » est une romance rythmée et intense, mais aussi très douce. Vi KEELAND arrive à nous entraîner dans son histoire et à la rendre plus profonde qu’une simple histoire d’amour. Même si elle ne révolutionne pas le genre, elle a le mérite de nous faire passer un bon moment de lecture et à nous faire apprécier ses personnages attachants.







Un livre à lire si vous recherchez une romance plus sombre que prévue, qui mélange parfaitement les instants légers et les moments d’émotions.







Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




lundi 31 juillet 2017

Les mariés écossais, tome 1 : Unie au Highlander ; Julia LONDON.

Édition : Harlequin
          Collection Victoria.
Prix : 7,90 €
Sortie : 01/08/2017
Pages : 360
Ebook : Oui - 9,99 

Les mariés écossais, tome 1 :
Unie au Highlander
Julia LONDON.



Résumé.

« Est-ce l’accueil que vous réservez à votre épouse ? » 

Arran est sans voix. La femme radieuse et sûre d’elle qui se tient devant lui est-elle bien Margot ? Où est passée l’oie blanche rebutée par les mœurs écossaises, celle qui a fui juste après leur mariage pour retourner chez son père à Londres ? 

Trois ans sans un mot d’elle, sans un signe de vie, hormis les nombreuses dépenses à sa charge… et voilà qu’elle est subitement de retour, prétendant vouloir sauver leur mariage et – sait-elle que c’est son point faible ? – fonder une famille. 

Que cache ce revirement soudain ? Arran n’a pas l’intention de lui accorder sa confiance, et il compte lui mener la vie dure jusqu’à ce qu’elle dévoile son jeu…















Je remercie les éditions Harlequin, la collection Victoria ainsi que NetGalley pour ce service-presse.

« Unie au Highlander » est le premier tome de la nouvelle série de Julia LONDON intitulée « Les mariés écossais ».
Dans ce livre, nous allons découvrir l’histoire d’Arran, un laird écossais qui s’est marié avec Margot, une jeune fille anglaise. Alors que cette dernière a dû quitter ses terres natales et tout le  confort qui va avec, elle ne se fait malheureusement pas à l’air écossais et à cette vie plus rustique. 
Abandonnant son mari sans pour autant rompre leurs noces, Margot va profiter d’une vie opulente en Angleterre, jusqu’au jour où, au bout de trois ans, elle retourne subitement en Écosse.
Arran, désarçonné, ne sait absolument pas ce qu’elle fait devant lui. Après trois années sans nouvelle, il pensait ne jamais la revoir. De plus, la jeune fille timide qu’il avait épousé est devenue une vraie femme pleine de charme et sûre d’elle. 
Mais pourquoi est-elle revenue en Écosse alors qu’elle avait clairement dit qu’elle n’aimait pas ces terres ? 

Ca faisait très longtemps que je n’avais pas lu de romances historiques et encore plus avec des highlanders. 
Avec cette nouvelle histoire, Julia LONDON m’a vraiment séduite et j’ai passé un agréable moment de lecture.

Dès le début, nous entrons dans le vif du sujet avec le retour de Margot, trois années après son départ. L’auteur se focalise sur le présent, mettant seulement quelques chapitres se déroulant dans le passé, au début de leur mariage pour comprendre la relation qu’Arran et Margot entretenaient alors. 
De ce fait, le récit est vraiment bien rythmé et l’on entre directement dans l’histoire. Je n’ai pas une seule fois ressenti de l’ennui ou trouvé des passages longs et barbants, ce qui est un bon point.

L’intrigue y est quand même pour quelque chose, car même si « Unie au Highlander » reste une romance, d’autres enjeux sont mis en avant. Arran essaie de savoir les motivations de Margot quant à son retour et cette dernière essaie d’être la plus discrète possible dans sa mission. Je ne vais pas aller plus loin à ce sujet pour vous laisser la surprise de découvrir pourquoi Margot est de retour auprès de son mari, mais tout ce que je peux vous dire c’est qu’elle se mêle brillamment avec la romance. Elles se complètent et ajoutent du piquant à la relation entre le highlander et l’anglaise. 

Le seul point négatif que j’ai trouvé à l’histoire est la rapidité avec laquelle Margot et Arran renouent. Certes, ils sont mari et femme, mais il me manquait quand même un peu d’attente, de tension entre eux deux. C’est évident qu’ils sont faits l’un pour l’autre, mais j’aime bien quand les personnages galèrent quand même un peu.

La plume de Julia LONDON est vraiment agréable et accessible. Elle arrive avec facilité à nous plonger dans son histoire et l’on retourne dans le passé avec beaucoup de plaisir.
Le décor du récit est vraiment bien travaillé, à tel point qu’on a vraiment l’impression d’avoir ces paysages écossais devant nos yeux. 

Les personnages principaux sont attachants, même si parfois ils sont tellement bornés qu’ils nous énervent. 
Par contre, je suis complètement tombée amoureuse du couple que forme Arran et Margot. Ils se complètent totalement et l’alchimie entre eux est belle à voir. 

La fin est comme on pourrait l’espérer en lisant cette histoire.
Elle réserve sont lot de surprises et de péripéties, offrant un nouveau souffle au récit dans les derniers chapitres. 
Pour ma part, je suis complètement conquise par cette histoire.




En conclusion, « Unie au Highlander » est une belle romance historique. Julia LONDON nous séduit avec une intrigue qui se mêle parfaitement à la romance, avec ses paysages plus vrais que nature, mais aussi avec un couple attachant et dont l’alchimie ne fait aucun doute.
Je suis complètement charmée par ce premier tome et j’ai hâte de découvrir les prochaines histoires des « mariés écossais ».







Un livre à lire si vous aimez les romances historiques captivantes et intenses.







Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




lundi 24 juillet 2017

Furious Rush, tome 1 ; S.C. STEPHENS.

Édition : Hugo Roman
          Collection New Romance.
Prix : 17 €
Sortie : 06/08/2017
Pages : 360
Ebook : Oui - 9,99 

Furious Rush, tome 1
S.C. STEPHENS.



Résumé.

Mackenzie Cox a beaucoup de choses à prouver. 
Fille d'un pilote de moto de légende, elle veut montrer à ce milieu sportif dominé par des hommes qu'elle a hérité du talent de son père. La dernière chose dont Kenzie a besoin est que ces projets soient contrariés par le tout nouveau pilote de son équipe rivale, Hayden Hayes. 

Issu du monde des courses de rue illégales, Hayden trouble immédiatement Kenzie.
Kenzie et Hayden se challenge mutuellement sur le circuit et cette énergie électrique se transformera bientôt en une intense, et absolument interdite, attirance.

L'unique règle qui régit les rapports entre les deux équipes concurrentes est : aucun contact. Kenzie fait son possible pour respecter les règles mais lorsque son équipe rencontre une crise financière, elle cherche de l'aide auprès d'Hayden. Et si lors de ces rendez-vous nocturnes secret, la tension monte encore d'un cran, Kenzie a trop à perdre pour laisser libre cours à ses désirs. Surtout lorsqu'elle commencera à soupçonner Hayden de continuer les courses de rue illégales.















Avant de commencer, je remercie les éditions Hugo Roman ainsi que la collection New Romance pour ce service-presse.

« Furious Rush » est le premier tome de la nouvelle série de S.C. STEPHENS. Connue pour sa saga « Thoughtless », l’auteur nous plonge ici dans un univers bien différent.
Nous entrons dans le quotidien de Mackenzie Cox, une jeune femme qui porte un lourd fardeau sur ses épaules. Fille d’une légende de la moto, elle commence sa première année en tant que pilote professionnelle dans l’équipe dirigée par son père. 
Tout le monde l’attend au tournant, tout le monde veut voir si elle a hérité des gênes de son père, mais aussi si une femme arrive à se battre sur le circuit aussi bien qu’un homme. Sans compter que l’équipe de son père a cruellement besoin d’argent pour réussir à passer l’année.
Avec tout ça, c’était sans compter le nouveau pilote qui intègre l’équipe concurrente : Hayden Hayes. Il n’hésite pas à passer au-dessus des règles, notamment en participant à des courses de rue illégales. Même si elle sait qu’elle ne doit pas s’approcher de lui, surtout parce qu’il fait partie de ses concurrents, une terrible attirance naît entre eux.
Seulement, sur le circuit, il est le seul à la stimuler autant, à lui faire atteindre des sommets. Mais quand d’étranges accidents surviennent lors des courses, Kenzie se demande si Hayden n’a pas quelque chose à voir là-dedans.

J’étais impatiente de me plonger dans cet univers, surtout parce que j’avais envie de découvrir ce décor très masculin des courses de motos.
De ce côté-là, je n’ai absolument pas été déçue. L’immersion est instantanée et j’ai vraiment eu l’impression d’évoluer dans ce décor. Il n’y a pas trop de termes techniques, ce qui ne nous déstabilise pas si l’on est novice et le fait que l’auteur ait réussi à rendre accessible un univers particulier et technique est très appréciable. 
Je suis particulièrement tombée sous le charme du côté sombre de cet univers, c’est-à-dire des courses de rue. J’ai trouvé l’ambiance particulièrement réussie, assez sombre, mais pas dans l’excès non plus.

L’histoire met un peu de temps à démarrer. Il y a énormément de passages narratifs, du début à la fin du livre, et j’ai trouvé que cela alourdissait beaucoup l’histoire. Alors que S.C. STEPHENS nous écrit une histoire sur les courses de motos avec beaucoup de vitesse et d’adrénaline, la manière dont elle le fait ralentit considérablement le rythme de l’histoire. C’est dommage car si dès le début elle avait su mettre la bonne dose d’action, notre entrée dans son récit aurait été différente.

Mis à part cela, j’ai trouvé l’histoire globalement satisfaisante et plaisante. 
Les différentes problématiques sont bien introduites et ajoutent du mystère au récit. 
Par contre, je suis un peu déçue et dubitative face au peu de curiosité dont fait preuve Kenzie. Certes, ce n’est pas une fille comme les autres, mais je pense qu’elle aurait pu se poser plus de questions que cela face à certains éléments ( notamment sur qui était cette fameuse Félicia qui lui ressemble tellement ou sur la présence suspecte d’Hayden à certains moments ). Son comportement n’est pas tellement crédible dans ces passages puisqu’elle est dépeinte comme une femme qui n’a peur de rien et qui ose affronter le danger.

Kenzie est une héroïne plutôt attachante, avec beaucoup de qualités, mais aussi des défauts qui la rendent plus humaine et véritable. 
Hayden est un héros qui plaira à un large public. Je n’ai pas totalement succombé à son charme car j’aurais aimé qu’il soit plus dur, qu’il exprime moins facilement ses sentiments.

La fin arrive, avec son lot de changements, mais avec beaucoup de nouvelles interrogations. 
La petite surprise finale tombe un peu à plat pour moi, car j’étais certaine que cela allait arriver à un moment ou à un autre. 
Malgré tout, j’ai un peu peur de savoir comment l’histoire va se dérouler dans le second tome, peur que l’histoire traîne en longueur car ce tome-ci est déjà bien dense en informations.




En conclusion, « Furious Rush, tome 1 » est une romance plutôt plaisante. S.C. STEPHENS nous plonge dans un univers masculin avec beaucoup de facilité. Kenzie est une héroïne forte comme on les aime et son coéquipier, Hayden, est un personnage dont il est facile de s’attacher.
Cependant, le rythme de l’histoire est un peu lent pendant la première partie du livre et certains comportement m’ont un peu dérangée.
Les derniers évènements laissent présager de grands changements pour le tome deux et même si j’ai quelques appréhensions, je suis quand même curieuse de savoir ce que l’auteur nous réserve.







Un livre à lire si vous aimez les romances aux univers particuliers, avec de l’adrénaline et des frissons.







Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...