jeudi 23 octobre 2014

Avant toi ; Jojo MOYES.

Édition : Milady Romance.
Prix : 16,20 €
Sortie : 22/03/2013
Pages : 480


Avant toi ,
Jojo MOYES.


Résumé.

Si le temps nous est compté…

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie.
Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré.
Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours.

Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.













Je n’avais jamais lu un seul livre de Jojo MOYES. J’ai connu cet auteur grâce au buzz du livre « Avant toi ». J’ai pu ainsi lire de nombreux avis sur ce bouquin avant même de me le procurer, tous plus élogieux les uns que les autres.
Seulement, savoir que l’un des personnages principaux est handicapé me freinait un peu. 
J’avais donc décidé de me le procurer en version numérique pour limiter les frais au cas où il ne me plairait pas. Puis il est resté longtemps, très longtemps sur ma liseuse.
Jusqu’au jour où j’ai vu qu’une lecture commune sur le site Livraddict était organisée. C’était pour moi le moment parfait pour le sortir de ma PAL, motivée par les autres lecteurs.

Et une seule question persiste dans ma tête : pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt ?

« Avant toi » renferme entre ses pages l’histoire de Louisa. Elle a 36 ans et vit dans une petite ville médiévale de l’Angleterre, chez ses parents. Elle a un chéri depuis un bon paquet d’années, et travaille dans un café en tant que serveuse depuis plus longtemps encore. Sa vie était toute réglée d’avance jusqu’au jour où le café dans lequel elle travaille ferme, entraînant ainsi son licenciement. 
Après avoir multiplié les boulots dégotés par l’agence d’emploi sans avoir été vraiment convaincue, Lou passe un entretien pour s’occuper d’une personne à mobilité réduite. 
Et c’est ainsi qu’elle fera la connaissance de Will. Tétraplégique depuis des années, il n’a plus la force de vivre. Il a d’ailleurs pris une décision irrévocable.
Lou devra pendant les six prochains mois s’occuper de cet homme et lui redonner le goût à la vie.
Y arrivera-t-elle ? 
Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que ce travail va bouleverser sa vie à tout jamais.

C’est avec encore beaucoup d’émotions que je vais vous parler de ce sublime livre.

Nous rentrons petit-à-petit dans l’histoire mais surtout dans la vie de Louisa. La plume légère et agréable de l’auteur nous rend la tâche encore plus facile. 
Le récit est narré à la première personne sous l’oeil de Louisa, exceptés certains chapitres. Nous apprenons donc à connaître sa vie avant sa rencontre avec Will et nous nous attachons à ce petit bout de femme. 
Cette « madame-tout-le-monde » est juste adorable et pleine de vie. Son franc parler est amusant, sans tomber dans le vulgaire. Elle ressemble à n’importe qui et ce choix est juste judicieux de la part de l’auteur car ça nous permet de rentrer encore plus dans l’histoire et de nous mettre dans la peau du personnage principal. Tout au long du livre, nous allons voir son évolution, apprendre à connaître son passé, ses goûts et ses choix. Elle nous fait rire par ses réactions, ressentir de la joie et de la peine à chaque évènement. Lou est un personnage très intéressant et parfaitement bien construit qui nous fait ressentir une palette d’émotions toutes aussi intenses les unes que les autres.

Parlons maintenant du second personnage principal de cette histoire : Will.
Dès sa première apparition, il ne nous laisse pas indifférent.. Et de manière plutôt surprenante ! Je me rappelle qu’à la lecture de cette première rencontre, j’en avais les tripes retournées. 
Will est un homme de 35 ans qui croquait la vie à pleines dents : venant d’une famille très aisée, beau, sportif, avec un boulot hyper bien payé, enchaînant les conquêtes,.. Jusqu’au jour où il fût cloué dans un fauteuil roulant. En plus d’avoir perdu sa mobilité, il a perdu toute sa soif de vivre.
Détaché et froid, nous allons au fil des pages apprendre à connaître cet homme brisé et fragile, et voir qu’au fond de lui se cache bien plus que ça : un être fort, à l’humour noir et foncièrement gentil et adorable. 

Quant aux autres personnages de l’histoire, ils sont tous bien menés et apportent chacun leur petite touche qui rend l’histoire encore plus touchante.
Nathan, le jeune aide-soignant de Will mais aussi son seul véritable point d’ancrage.
Les parents de Will qui cachent beaucoup de secrets et de non-dits et qui voudraient sauver leur fils.
Les parents de Lou si chaleureux et prévenants bien qu’ils mènent une vie un peu misérable.
Treena, la soeur de Lou, et son fils Thomas : d’un avenir incertain, Treena va peu à peu se reprendre en main.

Les idées véhiculées par ce livre ainsi que les messages que l’auteur veut nous faire passer sont aussi beaux que durs.
Malgré que ce livre soit une histoire d’amour, le thème principal reste « comment vivre avec un handicap ? ». A travers cette histoire que l’on pourrait qualifier de banale, on aperçoit un peu ce qu’est la vie d’un handicapé. Attention, je dis bien ‘apercevoir’ car malheureusement, on ne peut réellement pas savoir ce que vivent et endurent ces personnes touchées. Je n’ai personne dans mon entourage qui soit tétraplégique, je ne connaissais rien sur le quotidien de ces personnes-là et j’ai donc été émue et choquée par ce qu’elles peuvent endurer. Avec Will, l’auteur réussit à nous montrer leurs quotidiens, les douleurs qu’ils peuvent ressentir, les nombreuses infections qu’ils peuvent avoir ‘comme ça’ et les nombreuses choses du quotidien qui ne nous touchent pas mais qui leurs rendent la vie atroce : cela va des rues pavées où ils ne peuvent circuler, aux changements de température qui peuvent leur être fatal.
En opposition avec ce thème et ce personnage, Jojo MOYES met en scène Lou qui renferme un beau message : il y a une vie pour tous, même avec un handicap. Chacun peut espérer vivre correctement et être heureux. Ce message est tellement beau qu’il nous transperce le coeur tout au long du livre. 
Et au fil des pages et des chapitres, on découvre avec beaucoup d’émotions un grand nombre de conseils et de messages : ne jamais baisser les bras, profiter de la vie à fond, découvrir le monde et les autres,.. 

Cette histoire est bien plus qu’une simple histoire. L’auteur nous fait réfléchir sur la vie, sur notre propre vie, grâce à ses personnages et son livre. Et en cela, personne ne pourra rester indifférent à ce récit.

En conclusion, un énorme coup de coeur. Absolument tout est parfaitement mené, de l’histoire aux personnages. Jojo MOYES nous transporte loin de notre petite existence et nous donne à réfléchir sur la « Vie ». La fin est absolument déchirante, loin de mes attentes mais aussi belle que l’intégralité de son récit. 
Cette histoire est tout simplement intense en émotions. 





Un livre à lire absolument. 



Note.

20/20



Extraits.

J'ai fini par comprendre, au fil des jours que, en plus d'être coincé dans son fauteuil et d'avoir perdu toute autonomie physique, l'interminable litanie des problèmes du corps, des risques, des gênes et la perte de la dignité rendaient sa vie insupportable. "

___________________________________




Chez les gens ordinaires - ceux dont Camilla Traynor dirait qu'ils représentent les classes populaires - , j'ai relevé deux grands types d'attitudes à l'égard de Will. Dans leur majorité, ils le regardent fixement avec des yeux ronds. Et quelques uns lui sourient avec compassion, expriment leur bienveillance ou me demandent discrètement ce qui lui est arrivé. J'ai souvent eu la tentation de leur répondre : "Une regrettable brouille avec le MI6", juste pour voir leur réaction. Mais je n'ai jamais osé. "

___________________________________




" ( Lou ) - Eh bien, ma mère peut très précisément dater mon penchant pour les chaussures hors normes. Cela remonte à mes trois ans. Elle m'avait acheté une paire de petites bottines en caoutchouc d'un bleu turquoise brillant. A l'époque, elles étaient pour le moins originales. les enfants portaient généralement des bottes vertes ou rouges pour les plus chanceux. Et elle m'a raconté que du jour où elle me les avait données, je n'ai plus voulu les retirer. Pendant tout l'été, je les ai gardées aux pieds, au lit, dans le bain, à la garderie. Ma tenue préférée; c'étaient ces petites bottines avec mes collants de bourdon.

( Will ) - Vos collants de bourdon? 

- A rayures noires et jaunes.

- Superbe....

- Ca c'est un peu rude comme remarque.

- C'est pourtant vrai. Ils devaient être ignobles.

- Ils peuvent vous sembler ignobles, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, Will Traynor, toutes les filles ne s'habillent pas dans l'unique but de plaire aux hommes.

- Foutaises.

- Non certainement pas.

- Tout ce que les femmes font, c'est en pensant aux hommes. Les actes de chacun d'entre nous répondent à une motivation sexuelle. Vous n'avez pas lu La Reine Rouge de Matt Ridley ?

- Je n'en ai même jamais entendu parler. Mais je peux vous assurer une chose, c'est que je ne vous ai pas chanté la "Chanson du Molahonkey" assise sur votre lit dans l'espoir d'une partie de jambes en l'air".




Lecture commune sur Livraddict avec :







Avez-vous lu ce livre ou un autre de cet auteur ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.








10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Ton message me fait énormément plaisir et me touche.

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé les extraits que tu as choisi. Ahhh les fameux collants ^^ J'ai adoré ce petit détail touchant à souhait!

    Je rejoins ton avis, très bien écrit d'ailleurs: un livre à lire absolument!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup d'être passée par là et d'avoir laissé un si gentil commentaire.

    Je pense que ce livre a touché beaucoup de monde :) .

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Je n'ai pas encore lu ce livre mais je vais essayer de me le procurer.Merci.
    Amicalement,
    Tahar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira tout autant qu'il m'a plu :)

      Supprimer
  5. J'aimerais beaucoup découvrir cet auteur donc pourquoi pas avec ce livre qui a l'air très beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille vivement de le lire alors. Ce livre vaut vraiment le coup d'être acheté.
      Tu auras l'occasion de découvrir cette auteur comme ça :)

      Supprimer
  6. Superbe ta chronique.
    J'ai participer a la LC mais j'ai tarder sur ma chronique (honte à moi) alors je te met le lien de la mienne ici :p
    http://www.kerandre.fr/kprecieuse/iletaitunefois/?p=2347

    Bise Kprécieuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être passée pour prévenir !

      J'ai rajouté le lien vers ta chronique :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...