vendredi 17 février 2017

La maison aux secrets ; Catherine ROBERTSON.

Édition : Charleston
Prix : 22,50 €
Sortie : 07/02/2017
Pages : 412

La maison aux secrets
Catherine ROBERTSON.



Résumé.

Depuis que son petit garçon a été renversé par une voiture, April Turner ne vit plus. Cela fait cinq ans maintenant qu'elle s'est écartée de tout ce qu'elle aime et de tous ceux qui l'aiment, et entend bien continuer son existence ainsi.

Lorsqu'une lettre lui parvient de la part d'un notaire anglais, l'informant qu'elle est l'héritière d'une propriété abandonnée en Angleterre, Empyrean, la jeune femme tente de résister. Mais le mystère entourant cet héritage est intrigant, et elle décide de quitter temporairement la Nouvelle-Zélande pour le vieux continent, où elle va rencontrer des habitants étonnants, notamment Sunny, dite Lady Day, qui approche des 90 ans.
Sunny avait connu Empyrean lors de son âge d'or, et son histoire rend le passé encore plus vivant. Mais April sera-t-elle prête à renoncer à ses principes pour, enfin, revivre à nouveau ?

Une histoire qui vous apprend ce que signifie être vivant…















Un grand merci aux éditions Charleston pour m'avoir envoyé ce manuscrit en avant-première dans le cadre de l'aventure Lectrice Charleston 2017.

« La maison aux secrets » de Catherine Robertson met en scène April, une femme qui décide de vivre une vie austère et sans plaisir suite au décès de son fils.
Cependant, son quotidien va être chamboulé lorsqu’elle va hériter, d'un lointain parent, d’une propriété en Angleterre. Elle va alors quitter la Nouvelle-Zélande pour se charger de la vente de cette maison, ne plus jamais en entendre parler et retrouver son quotidien gris et morne, loin de toute joie et plaisir. 
Mais ce qu'April ne sait pas encore c'est que les nombreux secrets autour de cet héritage vont, petit-à-petit, transformer sa vie.

Dès le début, nous savons que ce récit aura une saveur particulière.
J'ai d'abord été un peu sceptique face aux choix de vie qu'April fait et son quotidien est vraiment particulier. 
Cependant, passées ces premières pages et dès son arrivée en Angleterre, le texte devient subitement plus addictif, plus vivant. 

J'ai été séduite par les paysages, par les personnages et par la propriété, l'Empyrean, qui est également un protagoniste à part entière de ce récit. La plume de Catherine Robertson est touchante, bouleversante et l'on tourne les pages à une vitesse folle : on est vraiment happé par ce récit poignant. 

Chaque personnage, comme la propriété, connaissent une évolution frappante et émouvante. C'est comme si, en redonnant ses lettres de noblesse à l'Empyrean, tous les personnages se voyaient transformés également.

J'ai été tout autant séduite par les passages mettant en scène April que par les chapitres qui nous font retourner dans le passé, à l'époque de cette chère Sunny et de James. Petit-à-petit, nous découvrons chaque secret ou nous les devinons. Tel un bourgeon de fleur, le récit s'ouvre et nous révèle tout son potentiel, nous laissant vraiment pantois face à cette complexité insoupçonnée.

Il y a énormément de messages cachés dans cette histoire et beaucoup de choses inexplicables.
Jack, un homme que va rencontrer April, est-il une personne à part entière ou un fantôme ? On peut se poser cette question puisqu’elle est la seule, pendant tout le livre, à le connaître et même à le voir.
Le rouge-gorge et la couleur rouge sont aussi très présents du début jusqu’à la fin. Symbolisant le renouveau, l’évolution, l’égarement, ils apparaissent de manière anodine, mais sont porteurs de messages.
Enfin, que dire du dernier chapitre avec cette fameuse cabine téléphonique ? April reçoit un appel de qui ? Pourquoi ? Est-ce James ? Jack ou Ben ? Ou les trois ? 
Cette fin ne m’a pas laissée indifférente et je suis curieuse de savoir quel sens vous donnez à ce dernier chapitre et de pouvoir tout simplement échanger avec vous là-dessus.




En conclusion, « La maison aux secrets » m'a vraiment séduite par son univers riche en couleurs et en émotions. Catherine Robertson nous fait rire, pleurer, détester, aimer, rêver. Plus qu'un roman, c'est une vraie ode à l'espoir, à l'amitié et à l'amour qui ne laissera personne indifférent.






Un livre à lire, à savourer.





Les avis des Lectrices Charleston :




Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




mercredi 15 février 2017

Top Ten Tuesday #6


                                           


( Source de l'image : http://frogzine.weebly.com )
Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur mon blogue Frogzine.


Le thème de cette semaine est " Les 10 romances ou histoires d'amour dont les couples sont inspirants / touchants ".
Ok, j'ai un jour de retard, mais mieux vaut tard que jamais.
Des romances, j'en ai lu beaucoup. Des touchantes et des moins touchantes, dont certaines resteront dans ma mémoire. Voici donc mon Top Ten qui vous inspirera peut-être et vous donnera envie de découvrir ces histoires.




                                                    


- " Avant toi " de Jojo MOYES.
Si le temps nous est compté…
Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie.
Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré.
Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

- " Nos étoiles contraires " de John GREEN.
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades.
C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


                                                     


- " Archer's Voice " de Mia SHERIDAN.
Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. 
Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix.
Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix. C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour.

- " Callie & Kayden " de Jessica SORENSEN.
En entrant à l’université, loin de sa ville natale et de sa famille, Callie découvre une autre vie. Elle se lie d’amitié avec Seth et lui confie son lourd secret. 
Le jour de la rentrée, elle tombe sur Kayden, qui fréquentait le même lycée qu’elle. 
Les liens entre Callie et Kayden se resserrent petit à petit, même si Callie reste traumatisée par son passé…


        


- " Ugly Love " de Colleen HOOVER.
Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n’est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n’a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d’attaches, simplement la passion… 
Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles :
Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur.
Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d’autres règles que les siennes. L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

- " Confess " de Colleen HOOVER.
Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. 
Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. 
Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait. Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. 
Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…


                                                    


- " The Air He Breathes " de Brittainy C. CHERRY.
Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. 
Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.
Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

- " Jeu de patience " de Jennifer L. ARMENTROUT.
Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac.
Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut-être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir…
Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

                                                                                                



- " L'offre " de Karina HALLE.
Nicola Price élève seule sa fille de cinq ans, et sa vie est loin d'être simple depuis que son petit ami l'a quittée. Après avoir eu un super-boulot, un appartement de rêve et une garde-robe à faire pâlir toutes ses amies, elle vit aujourd'hui dans un studio pourri, sans travail et sans amour. 
La solution à tous ses problèmes pourrait venir de Bram, le grand, beau et riche frère aîné de son ami Linden. Il lui propose de lui louer un appartement dans un immeuble qui lui appartient, le temps qu'elle puisse se remettre sur pied. 
Mais elle va découvrir à ses dépens que rien n'est gratuit dans la vie. A-t-elle eu tort d'accepter l'offre du bel Écossais ?

- " Maintenant ou jamais " de Cindi MADSEN
DDeux amis, une liste, trois possibilités ?
Lyla Wilder est une grande timide boulimique de travail. Quand tous les autres étudiants s’amusent, elle, passe son temps à étudier… Elle décide un jour de changer, fatiguée de jouer à la petite fille modèle. 
Après avoir dressé une bucket list dont les nuits de folie ne sont pas exclues, elle demande de l’aide à son meilleur ami, Beck Davenport, le joueur de hockey le plus sexy de la fac. Or celui-ci a de plus en plus de mal à résister au charme de Lyla. 
Et s’il osait enfin lui avouer qu’il ne rêve que d’une chose : briser leur amitié et être le seul sur sa liste ?
              
                                   





Qu'en pensez-vous ? Avez-vous lu l'une de ses romances ?
Faites-vous également le Top Ten Tuesday ?

N'hésitez pas à réagir, on est là pour discuter et ça sera avec plaisir que j'échangerai avec vous :)

lundi 13 février 2017

Nick and Sara, tome 1 : Enfer ; Pauline LIBERSART.

Édition : Hachette Romans
          Collection BMR
Prix : 10,99 €
Sortie : 27/01/2017
Pages : 320

Nick and Sara, tome 1 :
Enfer
Pauline LIBERSART.



Résumé.

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. 

Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Sonnée, Sara suit un mystérieux inconnu qui paraît vouloir l’aider. Mais alors qu’ils roulent à tombeau ouvert au milieu du désert, les effets des drogues s’atténuent et les souvenirs resurgissent. 

La jeune fille bascule dans l’horreur : kidnappée par un cartel, elle a été victime de sévices, et son sauveur, cet ange blond sexy, est l’un de ses agresseurs ! 

Comment pourrait-elle lui faire confiance ? Le long de la route qui les mène vers la liberté, les cadavres s’accumulent, et Sara-Jane comprend que survivre doit être sa priorité. Quitte à ne plus jamais être la même, aux risques d’y laisser son cœur.















Un grand merci à Hachette Romans, BMR, Pauline LIBERSART et à NetGalley pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce livre.

J’ai découvert Pauline LIBERSART en lisant « Pari entre amis », le premier tome d’une trilogie qui m’avait beaucoup plu.
J’étais donc plus que contente de redécouvrir son univers dans une autre de ses séries.

Dans « Nick and Sara, tome 1 : Enfer », Pauline LIBERSART va mettre en scène Sara-Jane, une jeune femme qui est la fille d’un gouverneur américain. Hyper protégée, elle décide de mentir à ses parents pour passer le spring-break à Cancun avec sa cousine, Nell, et être pendant simplement quelques jours une fille comme les autres.
Un soir, en semant ses gardes du corps, elles se retrouvent dans une boîte de nuit branchée.. Et c’est là que tout va déraper.
Droguée et kidnappée, Sara-Jane se retrouve dans la maison d’un des plus gros narcotrafiquants du Mexique : Montoya. Celui-ci veut en faire sa nouvelle ‘fille’, qu’elle rejoigne son harem personnel. 
L’un de ses bourreaux va alors l’aider à s’échapper de là. Que veut-il ? Pourquoi fait-il cela ? Peut-elle lui faire confiance ? Perdue, Sara-Jane va comprendre bien vite que sa vie a changé de manière définitive.

Ce livre est le premier ‘dark romance’ que je lis. Il est construit en deux saisons, deux parties. La première nous racontant l’élément déclencheur, le kidnapping de Sara-Jane et sa fuite. La seconde se passant deux années après la première partie.

En commençant ce récit, en faisant défiler les pages et les chapitres, nous restons un peu sur les fesses en apprenant ce que subit Sara-Jane. Rien n’est passé sous silence car, même si la jeune fille est d’abord amnésique, elle retrouve bien vite la mémoire.
Pauline LIBERSART nous raconte alors cette fameuse soirée durant laquelle tout a basculé. Elle ne nous épargne aucun détail, nous révélant toute la noirceur de ce genre de situation.
Autant dire que c’est une entrée en matière un peu difficile à digérer, voir dérangeante. J’étais parfois presque gênée de lire ce que l’héroïne a subi.

Ce qui m’a par la suite dérangée est la relation étrange qui va naître entre Nick et Sara-Jane.
Nick, l’un des bourreaux de la jeune fille, va la sauver pour des raisons qui lui sont propres, ne mettant que tardivement Sara dans la confidence ( sans tout lui révéler ).
Alors qu’au début elle le craint et n’ose pas s’approcher de lui, petit-à-petit elle va commencer à s’attacher à lui. Même si les deux personnages savent qu’elle est en plein syndrome de Stockholm, j’ai eu du mal à encaisser certaines réactions de Sara-Jane. J’ai eu comme l’impression qu’elle était avec un ami et même si c’est la réaction logique des personnes qui sont touchées par ce syndrome, cela m’a fait bizarre.

La relation de Nick et Sara m’a par contre moins dérangée dans la saison 2.
L’action se passant deux années après les évènements du début du livre, nos personnages ont pu chacun continuer leurs vies tout en n’oubliant pas l’autre.
Cet éloignement fait que l’on accepte mieux certaines de leurs réactions. 

Mis à part cela, j’ai été complètement plongée dans l’histoire. 
L’auteur réussit à savamment mélanger les instants dramatiques et les scènes d’actions, si bien que l’on ne s’ennuie jamais. Elle ne nous laisse aucun répit !
De plus, tous les mystères entourant Nick font que l’on tourne les pages avec l’envie d’en savoir plus sur lui. 
J’ai également beaucoup apprécié tout le travail de recherche de l’auteur sur les narcotrafiquants, les services secrets,.. Certes, ce sont pleins de petits détails, mais qui font vraiment la différence.

Dans cette chronique, je ne pouvais pas mentionner le bonheur de retrouver la plume de Pauline LIBERSART !
Encore une fois, elle a réussi à me charmer, à me plonger dans son univers avec une facilité déconcertante. 
Dès les premières phrases, elle m’avait déjà prise dans ses filets. Si vous aimez les romances, quelles qu’elles soient, vous ne pouvez absolument pas passer à côté de cet auteur.

La fin m’a laissé en état de choc, nous laissant encore en plein mystère.
L’auteur sait nous tenir en haleine, nous donner envie de connaître la suite, d’imaginer tous les scénarios possibles, et c’est en cela que réside sa plus grande force.




En conclusion, « Nick and Sara, tome 1 : Enfer » est une belle surprise. Pauline LIBERSART nous fait frémir, nous fait sourire, nous fait espérer, mais nous fait aussi ressentir des émotions très noires comme le dégoût et la haine.
Certains vont adorer, d’autres moins, mais l’auteur arrive malgré tout à nous tenir en haleine du début à la fin de son livre. Cette histoire est un bon titre pour s’initier à la dark romance.






Un livre à lire si vous recherchez une romance sombre et particulièrement addictive.





Les avis des Lectrices Charleston :




Avez-vous lu ce livre ? 

Votre avis m'intéresse donc n'hésitez pas à poster un petit commentaire.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...